Et le groupe parlementaire le plus sexiste est…

Législatives

par Ivan du Roy

0 % de députées ! Cet impressionnant record a été atteint par les formations centristes. Ni le Nouveau Centre d’Hervé Morin (14 députés) ni le Parti radical valoisien de Jean-Louis Borloo (9 députés) n’ont envoyé de femmes à l’Assemblée. Et ce n’est pas le MoDem qui inversera la tendance avec ses deux élus masculins. Quels que soient ses contours, un éventuel futur groupe parlementaire centriste ne comptera donc aucune femme. L’UMP (188 députés) arrive en seconde position de ce mâle tableau, avec 14 % de femmes (27 députées) au sein du futur groupe parlementaire, même si on y ajoute les élus divers droite.

À gauche, la formation la plus « sexiste » est… le Front de gauche, avec 2 femmes parmi les 10 élus (Marie-George Buffet et Jacqueline Fraysse), soit un petit 20 %. Le PS, avec ses alliés du Parti radical de gauche et divers gauche, compte plus d’une élue pour trois députés (114 sur 315 députés). Enfin, la palme de la parité revient à Europe Écologie-Les Verts (EELV) avec 9 femmes et 9 hommes entrant à l’Assemblée. Les circonscriptions gagnables grâce à l’accord avec le PS n’ont donc pas été en majorité réservées aux hommes. Quant à l’extrême droite, elle compte une femme parmi ses 3 élus : Marion Maréchal-Le Pen (FN), aux côtés de Gilbert Collard et du maire d’Orange, Jacques Bompard (Ligue du Sud).