Le bio est-il bon pour les pauvres ?

Reportage sonore

par Pascale Pascariello

Ouvrir un magasin bio pour les gens modestes : pari impossible ? A Marseille, l’association Filière paysanne veut s’installer dans un quartier populaire. Réunion avec des habitants de La Busserine dans un local associatif pas riche non plus. Tout de suite les questions fusent : combien ça coûte ? Est-ce que cela va créer des emplois dans le quartier ? Et si des jeunes veulent devenir agriculteur ? Comme dit l’autre : le bio, c’est bien beau...

Enregistrements : mars 14
Mise en ondes & mix : Charlie Marcelet
Réalisation : Pascale Pascariello
Publié par Arte Radio, octobre 2014.

Sur le même sujet :

 Quand l’agriculture paysanne arrive au cœur des quartiers populaires

 Quand l’agroécologie enrichit les femmes des quartiers populaires

 Le site de Filière paysanne

Photo : épicerie bio en Bretagne / CC Office de tourisme Pays de Montfort