Néo-colonialisme

Néo-colonialisme

Multinationales

Total, EDF et les grandes banques françaises à l’assaut des énormes gisements de gaz mozambicain

Par Eléonore Hughes

Le Mozambique va-t-il se transformer en « Qatar africain » ? C’est en tous cas ce que souhaite son gouvernement, de même que de nombreuses multinationales occidentales, parmi lesquelles Total, Technip, EDF et les grandes banques françaises. Elles sont à la manœuvre dans des projets d’exploitation de gaz naturel au large des côtes du pays. Un terrible paradoxe, alors que le Mozambique vient de subir de plein fouet les conséquences concrètes du réchauffement climatique avec le passage du cyclone Idai, qui a laissé derrière lui un millier de morts et deux millions de déplacés.

Israël-Palestine

L’assureur Axa se désinvestit d’une entreprise d’armement israélienne, cible d’une campagne de boycott

Par Emmanuel Riondé

Une filiale d’Axa a récemment confirmé son retrait de l’actionariat d’Elbit Systems, une entreprise israélienne fabriquant des armes utilisées contre les Palestiniens, notamment des bombes au phosphore blanc. Une victoire pour l’ONG SumOfUs et la campagne Boycott désinvestissement sanction (BDS), qui appellent la compagnie d’assurance à mettre aussi un terme à ses liens avec les banques accusées de financer la colonisation. D’autres actions de boycott, y compris d’événements culturels, sont prévues, le tout dans un contexte où Benyamin Netanyahou envisage sans être inquiété l’annexion des colonies.

Affaires

Comment un contrat signé avec les chantiers navals de Cherbourg est lié à la quasi-faillite du Mozambique

Par Rachel Knaebel

C’était un banal contrat conclu par le Mozambique pour la construction de chalutiers à Cherbourg, destinés à la pêche au thon. Cinq ans plus tard, le pays est sur-endetté et frappé par l’austérité, sa population s’est appauvrie. Si les chalutiers ont bien été livrés, les navires n’ont pas été utilisés. Et les crédits contractés par le pays pour financer ce contrat, ainsi que d’autres projets, se sont en partie évaporés. Récit d’un scandale politico-financier dans lequel apparaissent les noms de cadres d’une banque suisse, des responsables mozambicains corrompus et un cadre d’une holding dont le PDG est un influent homme d’affaires franco-libanais.

Brésil

L’Amazonie, convoitée par l’agrobusiness et l’industrie minière, en danger imminent avec l’élection de Bolsonaro

Par Rachel Knaebel

Le nouveau président brésilien élu ce 28 octobre a multiplié les annonces visant directement l’Amazonie, les défenseurs de l’environnement et les communautés autochtones. Jair Bolsonaro veut la fin des démarcations de terres indigènes et ouvrir de larges zones de forêts à l’exploitation minière et à l’agrobusiness, des secteurs économiques qui ont appuyé sa candidature. Si l’élection de Bolsonaro, et la violence qu’il attise par ses discours, constituent une menace directe pour la vie des communautés locales, l’avenir de l’Amazonie nous concerne tous : l’accélération de sa destruction aura de lourdes conséquences sur l’équilibre climatique de la planète.