Dieudonné fait son marché : trois blessés

Lutte antifasciste

par Nadia Djabali

Bagarre générale sur un marché de la capitale (rue des Pyrénées, 20e), ce dimanche 31 mai. D’un côté, Dieudonné et une trentaine de ses acolytes de la liste « antisioniste » venus là pour diffuser des tracts à l’approche des élections européennes. De l’autre, des antifascistes bien décidés à s’opposer à la liste d’extrême droite.

 « Des militants du Parti Anti-Sioniste ont été sauvagement agressés, alors qu’ils distribuaient des tracts dans la cadre des élections du 6 juin, paisiblement et sans se livrer à aucune provocation ; par des gens venus armés de barres de fer, de bombes lacrymogènes, de poings américains et autres ustensiles du genre », proteste-t-on sur le site de la liste "Anti-Sioniste". Mais au regard des images diffusées au journal de France 3, les choses ne se sont pas tout à fait passées comme cela. Le cameraman montre clairement que ce sont les partisans de Dieudonné qui ont commencé les festivités.

Du côté des antifascistes, on précise : « Les évènements de ce matin ne font que dévoiler le vrai visage de Dieudonné et de sa ligue de fascistes ultra-violents. Nous continuerons à nous battre chaque jour, sur tous les terrains, contre l’extrême droite qui n’est plus à présenter. Quelle qu’elle soit (catho, musulmane, royaliste, nationaliste), elle n’a pas sa place dans une société qui se veut démocratique, quand bien même se cache-t-elle derrière le paravent électoral. » A l’issue de la rixe, trois personnes ont été blessées et cinq autres interpellées. Dieudonné, quant à lui, court toujours…