Pesticides dans le vin français : l’inquiétude gagne les Etats-Unis

Santé publique

par Sophie Chapelle

Il y a trop de pesticides dans le vin français. Et c’est... un éditorial du New York Times qui le déplore ! Certes, la part des vins français produits en agriculture biologique est passée de 2,6 % en 2007 à 8,2 % fin 2012. Mais en dépit de ces progrès, la France reste le troisième plus grand utilisateur de pesticides au monde après les États-Unis et le Japon, et le chef de file en Europe, avec 110 000 tonnes de pesticides par an. Le quotidien de référence américain cite une étude de février 2013 [1] qui a constaté la présence de résidus de pesticides dans 90 % des vins analysés – et jusqu’à neuf substances différentes dans un seul vin ! Une mauvaise publicité pour les vins français, alors que les États-Unis représentent le deuxième marché à l’export en valeur, et le sixième en volume.

Le New York Times s’étonne surtout que des viticulteurs soient menacés de poursuites judiciaires en France pour refuser de traiter leurs vignobles avec ces produits chimiques. Comme l’avait révélé Basta! fin novembre, c’est le cas d’un vigneron en biodynamie en Bourgogne, qui encourt jusqu’à six mois de prison et 30 000 euros d’amende (lire nos articles ici et ). « Considérer les producteurs biologiques qui refusent le recours préventif à des pesticides comme des criminels ne favorisera pas la transition de la France vers des pratiques agricoles durables », alerte le quotidien américain. Basta! suivra de près le procès de ce viticulteur, convoqué au tribunal de grande instance de Dijon le 24 février.

 A lire : nos articles sur l’utilisation des pesticides

Notes

[1Le laboratoire bordelais Excell a recherché 50 matières actives dans 300 vins d’Aquitaine et de la vallée du Rhône. Seulement 10 % des échantillons, principalement bio, ne contenaient aucun pesticide. Les 90 % restants en contenaient au moins un – souvent un fongicide – et jusqu’à neuf différents dans un seul vin.