#Surveillance

#Surveillance

Agribashing ?

Cellule de renseignement Demeter : quand la gendarmerie se met au service de l’agro-industrie

Par Sophie Chapelle

Voilà bientôt un an qu’une cellule de renseignement a été mise en place par le ministère de l’Intérieur, dédiée aux « atteintes au monde agricole », en partenariat avec la FNSEA, le syndicat majoritaire. Les « actions de nature idéologique » sont dans le viseur et plusieurs militants écologistes ont déjà été inquiétés. Critiquer le modèle agro-industriel et ses pollutions deviendra-t-il un délit ?

Surveillance

Quand les services de renseignement diabolisent une action de préservation de la forêt

Par Benjamin Sourice

En Corrèze, une association a tenté d’acquérir tout à fait légalement un bout de forêt, pour en préserver l’écosystème et la protéger des coupes rases. Mais c’était sans compter sur les services des renseignements et la gendarmerie qui ont fait capoter le projet, en agitant l’opportune et fantasmatique figure du « zadiste anarchiste écologiste ». La forêt n’y a pas survécu.

Big data

Les données de santé de la population française, collectées massivement, seront-elles vraiment protégées ?

Par Rachel Knaebel

L’État a accéléré sa mise en place pendant l’épidémie : le Health Data Hub, ou plateforme des données de santé, doit regrouper un très large éventail de données sur les soins, l’assurance maladie, les pharmacies, les Ehpad… L’esprit du projet étant que l’intelligence artificielle fera avancer la médecine. Le géant Microsoft en est l’hébergeur.

Entretien

Épidémie et technologies : « Sous les dorures de la start-up nation, un pouvoir coercitif »

Par Rachel Knaebel

Une application smartphone de « tracking », c’est-à-dire de pistage des contaminations par le virus, serait-elle la solution pour sortir au plus vite du confinement ? Pas du tout, répond le sociologue et activiste des libertés numériques Félix Tréguer. Pour lui, ce n’est pas là que se trouve la réponse à la crise sanitaire. Surtout, sous l’apparence inoffensive du numérique, ces outils renforcent en fait le pouvoir policier.