Face à la haine et au terrorisme - page 2

Articles

Débats

En quoi l’islamisme radical est-il relié à l’instruction en famille ?

Le projet de loi contre le séparatisme prévoit de rendre la scolarisation obligatoire. Pour le moment, seule l’instruction l’est, offrant la possibilité aux familles qui le souhaitent de ne pas mettre leurs enfants à l’école. Mère de famille pratiquant l’instruction à domicile, Adeline Sardy s’insurge contre l’amalgame entre ce mode d’apprentissage et la radicalisation djihadiste.

Par Adeline Sardy

Ça bouge !

L’appel de la société civile et de mouvements sociaux tunisiens face au terrorisme et à la haine

Suite à l’attaque terroriste de Nice du 29 octobre, dont l’auteur s’avère être un ressortissant tunisien, des voix s’élèvent en Tunisie et lancent cet appel. Acteurs et actrices de la société civile et des mouvements sociaux appellent « le gouvernement tunisien et le président de la République à condamner sans détour tout acte terroriste et à se dresser fermement contre les discours extrémistes » et rappellent leur attachement à la diffusion de valeurs humanistes.

Par Collectif

DébatsChronique

Marre de ces gens qui paniquent, déchaînent leur racisme ou « se couchent » face aux vrais enjeux

Choquant et bouleversant, l’attentat de Conflans qui a coûté la vie à Samuel Paty l’est indiscutablement. Choquants, les propos confus et souvent haineux qui envahissent les médias le sont tout autant. Quant aux réponses politiques proposées par le Gouvernement, elles interrogent sur leurs fondements, leurs perspectives et les choix de société qu’elles induisent.

Par Ivan du Roy

DémocratieDroites extrêmes

Adolescents en crise ou futurs terroristes potentiels : la difficile prévention de la radicalisation djihadiste

Des propos provocateurs, voire haineux, un changement vestimentaire, une tendance à s’isoler, une addiction aux réseaux sociaux... et des jeunes se retrouvent signalés par leur famille ou l’école auprès de la Préfecture. Sont-ils en voie de radicalisation ? Sur quels éléments décider de les surveiller ? Un peu partout en France, des équipes de prévention de la radicalisation ont été créées pour évaluer ces situations à risque. La tâche est ardue, les critères sont discutés, les analyses des causes controversées, mais l’enjeu est de taille : combler le faible moyen des institutions pour ne pas abandonner ces jeunes, souvent marginalisés.

Par Isaac Cadon

DémocratieMesures liberticides

« Le 15 novembre 2015, j’ai allumé une centaine de bougies, le soir j’étais assigné à résidence »

Instauré le 15 novembre 2015, au lendemain des attentats de Paris et Saint-Denis, qui ont fait 130 morts et des centaines de blessés, l’état d’urgence était censé permettre à l’Etat de mieux lutter contre le terrorisme. Or, celui-ci a allègrement été utilisé de manière inconsidérée, ciblant des personnes sans lien avec le terrorisme. Exemples : sur les 3453 perquisitions administratives qui se sont déroulées, seules 77 ont donné lieu à une condamnation, soit 2 %. Sur les 400 assignations à résidence ordonnées après le 15 novembre, 41 étaient encore en vigueur en octobre 2017. Un documentaire, « Portraits d’urgence », donne la parole aux citoyens touchés à tort.

Par Rédaction

DémocratieConflits

Somalie : la tumultueuse histoire d’un pays presque effacé des radars médiatiques

Souvent ignorée par les médias et délaissée par les chercheurs, la Somalie concentre pourtant de nombreuses problématiques de notre époque : État failli, victime du dérèglement climatique et du trafic de déchets des pays industrialisés, en prise à un terrorisme endémique, cible privilégiée des réseaux mafieux. La Somalie peut être perçue à bon droit comme l’un des cœurs blessés du monde contemporain. Le 14 octobre dernier, à la suite de l’attentat le plus sanglant que le pays a connu, ses battements affolés se sont faits entendre jusqu’à Paris, pour la première fois depuis très longtemps.

Par Olivier Favier

DémocratieMesures liberticides

Comment la France s’apprête à devenir un Etat policier où chacun est transformé en potentiel suspect

« Etat policier », « despotisme doux », « césarisme » : juristes, avocats et grandes organisations de défense des droits humains critiquent très sévèrement le projet de loi sur la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme, qui doit être votée à l’Assemblée nationale, la semaine prochaine. Remplaçant l’état d’urgence qui arrive à expiration, cette loi en prolonge plusieurs dispositions très controversées, banalise l’arbitraire, et autorise même le recours à des polices privées sur la voie publique. A croire que, bien au-delà de la lutte anti-terroriste, c’est toute forme de contestation de l’ordre établi qui pourrait être visée.

Par Barnabé Binctin

DémocratieMesures liberticides

En France, la liberté de manifester gravement menacée par l’état d’urgence

Le droit de manifester est en danger en France, selon l’une des plus grande organisation de défense des droits humains dans le monde, Amnesty international, qui rassemble sept millions de membres. Telle est la conclusion de l’enquête que l’organisation a menée pendant un an, alors que la France, confrontée à des attentats sanglants, vit sous l’état d’urgence. Mais cet état d’urgence et les pouvoirs arbitraires qu’il confère n’a pas seulement été utilisé pour protéger les citoyens du terrorisme. Interdictions de manifester, assignations à résidence, usage excessif de la force, intimidations de médias : l’état d’urgence a également été appliqué dans plusieurs cas contre les citoyens et leur liberté de s’exprimer, en particulier pendant le mouvement contre la loi Travail.

Par Nolwenn Weiler

SociétéMigrations

Migrants, Schengen, terrorisme : comment le complexe militaro-industriel européen prospère sur la peur

L’afflux de migrants ? Un terrain de jeu pour tester de nouvelles technologies, des barrières « intelligentes » aux chiens robots en passant par les drones douaniers. La montée des droites extrêmes en Europe ? Une aubaine pour bâtir murs et barbelés à trois millions d’euros le kilomètre. Les groupes islamistes extrémistes ? Une perspective de « forts taux de croissance ». Ainsi va le business de la sécurité aux frontières, en plein essor depuis une décennie. Enquête sur ce nouveau complexe militaro-industriel de plus en plus influent en Europe.

Par Guillaume Pitron

Ça bouge !

Du bruit contre l’état d’urgence : un appel à se mobiliser contre sa prolongation

L’Assemblée nationale doit se prononcer ce 13 décembre sur la prolongation de l’état d’urgence pour sept mois supplémentaires, jusqu’à juillet 2017. Mis en place depuis plus d’un an, l’état d’urgence est critiqué pour les mesures arbitraires qu’il permet, souvent contre des personnes qui n’ont rien à voir avec le terrorisme. Des rassemblements sont prévus devant l’Assemblée nationale et plusieurs préfectures à 18h30. « Se taire dans une telle situation c’est accepter la fin de la démocratie. Casseroles, batucada, chants et slogans, ramenez-vous pour faire du bruit et réveiller nos députés ! » Basta! relaie l’appel.

Par Collectif