Finance solidaire

Finance solidaire

Alternative globale

La coopérative intégrale, ou comment répondre aux besoins individuels et collectifs hors des règles du marché

Par Edith Wustefeld, Johan Verhoeven

Mettre en réseau des alternatives locales, à l’impact limité, pour poser les bases d’un nouveau système économique, financier et solidaire, capable de répondre concrètement aux besoins individuels et collectifs à grande échelle. Tel est l’objectif de la Coopérative intégrale catalane qui se construit depuis six ans. Coopératives de productions agricoles ou industrielles, épiceries solidaires, centre de santé, réseau d’approvisionnement, structures de prêts et de financement… Entre 3000 et 4000 personnes sont déjà actives au sein de cette coopérative intégrale, qui doit permettre de vivre en dehors du système capitaliste et proposer une alternative à son hégémonie.

Austérité

Monnaie électronique, transparence fiscale, contrôle des banques : des alternatives existent au plan imposé à la Grèce

Par Eric Toussaint

L’Europe néolibérale veut imposer à la Grèce la poursuite d’une politique d’austérité qui, depuis cinq ans, plombe toute relance économique et enfonce le pays dans la misère. Eric Toussaint, porte-parole du Comité pour l’annulation de la dette du tiers-monde (CADTM) et coordinateur de la Commission pour la Vérité sur la Dette publique, créée en avril 2015 par le gouvernement grec, livre des pistes alternatives de sortie de crise. Dans l’espoir que le gouvernement Tsipras refuse une humiliation économique et antidémocratique.

Régulation

« Devoir de vigilance » : une loi pour protéger les oubliés de la mondialisation néo-libérale

Par Ivan du Roy

La loi instaurant un « devoir de vigilance » pour les multinationales françaises en matière sociale et environnementale, a finalement été votée ce 30 mars. Si la gauche dans son ensemble s’est prononcée en faveur du texte, la droite s’y est opposée au nom de « la compétitivité » des entreprises. Ce texte est pourtant censé apporter une réponse à des catastrophes comme celles du Rana Plaza au Bangladesh, ou à de futurs drames sociaux et pollutions environnementales dans lesquels seraient impliquées des grandes entreprises françaises. Des inquiétudes demeurent également quant à la volonté du gouvernement et du ministre de l’économie Emmanuel Macron de faciliter sa mise en œuvre.

Finances publiques

Quand l’argent de vos cotisations retraite accélère le réchauffement climatique

Par Ivan du Roy, Olivier Petitjean

L’argent que gère le Fonds de réserve des retraites est censé garantir aux générations futures le bénéfice d’une protection sociale. Problème : une partie des excédents de cotisations retraites est investi dans des secteurs très polluants et des entreprises controversées. Basta! et l’Observatoire des multinationales ont étudié la liste de ces placements, qui profitent notamment à Total, Shell, Gazprom, Monsanto, ou même à l’industrie du tabac ! Le Fonds de réserve des retraites sera la cible d’une campagne de mobilisation animée par le mouvement écologiste 350.org. Objectif : que les institutions financières retirent leurs investissements des secteurs qui contribuent fortement au changement climatique.

Austérité

Comment trouver 50 milliards sans casser les protections sociales ni taxer les classes moyennes : notre plan alternatif

Par Agnès Rousseaux

Économiser ou trouver 50 milliards d’euros, ce n’est pas si compliqué. Et sans taxer les classes populaires et moyennes, sans amoindrir les protections sociales, sans affaiblir les services publics, ni geler les salaires des fonctionnaires. Basta! suggère quelques mesures alternatives au plan d’austérité concocté par le gouvernement de Manuel Valls : s’attaquer vraiment aux niches fiscales et aux fraudeurs du fisc, réduire la rente de l’industrie pharmaceutique qui creuse le déficit de la Sécurité sociale ou taxer les milliards de subventions implicites aux banques. Alors aidons Manuel Valls à récupérer ailleurs au moins 50 milliards d’euros !

Spéculation

Un million de signatures pour le « Robin des bois » de la finance

Par Collectif

Réduire la spéculation financière et redistribuer les richesses. Tels sont les objectifs de la taxe Robin des Bois. Cette mesure vise à dégager des dizaines de milliards d’euros chaque année pour lutter contre la pauvreté et le changement climatique, en taxant les transactions financières. Une idée soutenue par un collectif d’associations, dont Attac, Aides et Oxfam, qui ont lancé une grande pétition pour défendre son application. Le but : recueillir un million de signatures d’ici au 30 avril. Nous relayons leur appel.

Alternative globale

La coopérative intégrale, ou comment répondre aux besoins individuels et collectifs hors des règles du marché

Par Edith Wustefeld, Johan Verhoeven

Mettre en réseau des alternatives locales, à l’impact limité, pour poser les bases d’un nouveau système économique, financier et solidaire, capable de répondre concrètement aux besoins individuels et collectifs à grande échelle. Tel est l’objectif de la Coopérative intégrale catalane qui se construit depuis six ans. Coopératives de productions agricoles ou industrielles, épiceries solidaires, centre de santé, réseau d’approvisionnement, structures de prêts et de financement… Entre 3000 et 4000 personnes sont déjà actives au sein de cette coopérative intégrale, qui doit permettre de vivre en dehors du système capitaliste et proposer une alternative à son hégémonie.

Austérité

Monnaie électronique, transparence fiscale, contrôle des banques : des alternatives existent au plan imposé à la Grèce

Par Eric Toussaint

L’Europe néolibérale veut imposer à la Grèce la poursuite d’une politique d’austérité qui, depuis cinq ans, plombe toute relance économique et enfonce le pays dans la misère. Eric Toussaint, porte-parole du Comité pour l’annulation de la dette du tiers-monde (CADTM) et coordinateur de la Commission pour la Vérité sur la Dette publique, créée en avril 2015 par le gouvernement grec, livre des pistes alternatives de sortie de crise. Dans l’espoir que le gouvernement Tsipras refuse une humiliation économique et antidémocratique.

Régulation

« Devoir de vigilance » : une loi pour protéger les oubliés de la mondialisation néo-libérale

Par Ivan du Roy

La loi instaurant un « devoir de vigilance » pour les multinationales françaises en matière sociale et environnementale, a finalement été votée ce 30 mars. Si la gauche dans son ensemble s’est prononcée en faveur du texte, la droite s’y est opposée au nom de « la compétitivité » des entreprises. Ce texte est pourtant censé apporter une réponse à des catastrophes comme celles du Rana Plaza au Bangladesh, ou à de futurs drames sociaux et pollutions environnementales dans lesquels seraient impliquées des grandes entreprises françaises. Des inquiétudes demeurent également quant à la volonté du gouvernement et du ministre de l’économie Emmanuel Macron de faciliter sa mise en œuvre.

Finances publiques

Quand l’argent de vos cotisations retraite accélère le réchauffement climatique

Par Ivan du Roy, Olivier Petitjean

L’argent que gère le Fonds de réserve des retraites est censé garantir aux générations futures le bénéfice d’une protection sociale. Problème : une partie des excédents de cotisations retraites est investi dans des secteurs très polluants et des entreprises controversées. Basta! et l’Observatoire des multinationales ont étudié la liste de ces placements, qui profitent notamment à Total, Shell, Gazprom, Monsanto, ou même à l’industrie du tabac ! Le Fonds de réserve des retraites sera la cible d’une campagne de mobilisation animée par le mouvement écologiste 350.org. Objectif : que les institutions financières retirent leurs investissements des secteurs qui contribuent fortement au changement climatique.

Austérité

Comment trouver 50 milliards sans casser les protections sociales ni taxer les classes moyennes : notre plan alternatif

Par Agnès Rousseaux

Économiser ou trouver 50 milliards d’euros, ce n’est pas si compliqué. Et sans taxer les classes populaires et moyennes, sans amoindrir les protections sociales, sans affaiblir les services publics, ni geler les salaires des fonctionnaires. Basta! suggère quelques mesures alternatives au plan d’austérité concocté par le gouvernement de Manuel Valls : s’attaquer vraiment aux niches fiscales et aux fraudeurs du fisc, réduire la rente de l’industrie pharmaceutique qui creuse le déficit de la Sécurité sociale ou taxer les milliards de subventions implicites aux banques. Alors aidons Manuel Valls à récupérer ailleurs au moins 50 milliards d’euros !

Spéculation

Un million de signatures pour le « Robin des bois » de la finance

Par Collectif

Réduire la spéculation financière et redistribuer les richesses. Tels sont les objectifs de la taxe Robin des Bois. Cette mesure vise à dégager des dizaines de milliards d’euros chaque année pour lutter contre la pauvreté et le changement climatique, en taxant les transactions financières. Une idée soutenue par un collectif d’associations, dont Attac, Aides et Oxfam, qui ont lancé une grande pétition pour défendre son application. Le but : recueillir un million de signatures d’ici au 30 avril. Nous relayons leur appel.