Néo-colonialisme - page 2

Articles

ÉcologiePollutions

En Italie, la gestion des déchets « raconte le regard que l’Occident pose sur ses anciennes colonies »

La découverte en Tunisie de 282 containers de déchets en provenance d’Italie, viole plusieurs accords internationaux et révèle combien économie légale et illégale sont intrinsèquement liées, comme nous l’explique le journaliste italien Angelo Mastrandrea, coauteur d’une enquête sur le sujet pour la revue Internazionale.

Par Olivier Favier

DémocratieMultinationales

Comment un contrat signé avec les chantiers navals de Cherbourg est lié à la quasi-faillite du Mozambique

C’était un banal contrat conclu par le Mozambique pour la construction de chalutiers à Cherbourg, destinés à la pêche au thon. Cinq ans plus tard, le pays est sur-endetté et frappé par l’austérité, sa population s’est appauvrie. Si les chalutiers ont bien été livrés, les navires n’ont pas été utilisés. Et les crédits contractés par le pays pour financer ce contrat, ainsi que d’autres projets, se sont en partie évaporés. Récit d’un scandale politico-financier dans lequel apparaissent les noms de cadres d’une banque suisse, des responsables mozambicains corrompus et un cadre d’une holding dont le PDG est un influent homme d’affaires franco-libanais.

Par Rachel Knaebel

Débats

L’Aide publique au développement détournée pour durcir les politiques migratoires

L’Aide publique au développement doit en principe financer des projets dans les pays du Sud pour lutter contre la pauvreté et appuyer leur essor économique. De plus en plus, les budgets alloués sont en fait utilisés pour des politiques de contrôle migratoire. L’augmentation de façade de cette aide s’explique ainsi en partie par son détournement pour stopper les personnes migrantes aux portes de l’Europe. Un nouvel exemple en est le « Fonds fiduciaire d’urgence » de l’Union européenne. Explications de Jérôme Duval, du Comité pour l’abolition des dettes illégitimes (CADTM)

Par Jérôme Duval

Ça bouge !

Des actions citoyennes pour exiger la fin des massacres en Palestine

Au moins 52 Palestiniens ont été tués ce lundi 14 mai, et plus de 2400 blessés, alors qu’ils manifestaient pacifiquement dans la bande de Gaza. Depuis le 30 mars, début de la « Grande marche du retour » qui rassemble des dizaines de milliers de manifestants pacifiques à Gaza revendiquant leur droit au retour, la répression de l’armée israélienne a causé plus de 100 morts et des milliers de blessés. Pour mieux comprendre la question des réfugiés palestiniens, et contextualiser les violences en cours, la Plateforme Palestine - qui réunit des ONG françaises - propose divers outils : brochures informatives, vidéos, etc. Elle appelle aussi à agir pour mettre fin aux violences de l’armée israélienne. Nous relayons ici leur appel.

Par Rédaction