Société

Société

Justice

Gaye Camara, Olivio Gomes, Ibrahima Bah : trois jeunes tués par la police dans des circonstances troubles

Par Emilie Rappeneau

Les violences policières affectent tout particulièrement les quartiers populaires. De jeunes hommes meurent sous les balles des forces de l’ordre, souvent dans des circonstances troubles, et leurs proches doivent mener de longs combats pour que des enquêtes impartiales soient enfin menées. Retour sur trois récentes affaires en banlieue parisienne.

Gilets jaunes

« C’est l’horreur absolue qu’un citoyen, en France, ait la main arrachée alors qu’il manifestait »

Par Elsa Gambin

Ils sont cinq. Quatre sont ouvriers, un est étudiant. Ils ont entre vingt et cinquante ans. Ils habitent à Tours, Argenteuil, dans la Sarthe ou en Gironde. Un point commun les a réunis : ils ont tous participé aux manifestations des gilets jaunes, parfois la première manifestation de leur vie, et y ont perdu une main suite à l’explosion d’une grenade lancée par les forces de l’ordre. L’écrivaine Sophie Divry raconte leur histoire dans un livre, Cinq mains coupées. Entretien.

Discriminations

« Les CRS font de nos vies un enfer » : des migrants à Calais témoignent d’un déchainement de violences policières

Par collectif

Originaires d’Érythrée, ils sont à Calais avec l’espoir d’atteindre le Royaume-Uni. Mais depuis le début du confinement, ils alertent sur un redoublement d’actes violents commis par des policiers à leur encontre. Il est rare que des réfugiés s’expriment publiquement sur ce qu’ils subissent. Basta! a donc décidé de relayer leurs témoignages.

Justice

Affaire Babacar Gueye, tué lors d’une intervention policière : ce que dit le dossier d’instruction

Par Juliette Rousseau

Elle l’attendait depuis longtemps : Awa Gueye, la sœur de Babacar Gueye, abattu de cinq balles par un policier de la BAC en 2015 à Rennes, va enfin pouvoir assister à la reconstitution de la mort de son frère, en présence des policiers et des pompiers qui étaient de service ce soir-là. Nouvelle étape clé de l’instruction en cours, la reconstitution devra lever certaines zones d’ombre.