Dossiers

Dossiers

Contrôle, surveillance, fichage, censure

Les nouvelles technologies ont permis un essor sans précédent de l’accès à l’information, à la diffusion des savoirs, à la pluralité des points de vue. Mais il existe un côté obscur à cet essor : les possibilités de surveiller, d’espionner, de ficher, de collecter vos données privées se sont également multipliées, au bénéfice d’intérêts privés comme d’États. Demain, cela facilitera-t-il l’avènement d’une société totalitaire ?

Bétonisation et grands projets contestés

L’ère de la bétonisation sans contrôle pend fin. Les gros projets jugés trop polluants et coûteux – centres commerciaux, aéroports, parcs de loisirs, autoroutes, zones industrielles, destruction de forêts, de terres agricoles ou de jardins... – suscitent de plus en plus de contestation. A travers nos enquêtes sur ces projets et nos reportages auprès des « zones à défendre », suivez les batailles que se livrent deux visions du monde.

Sécurités et protections sociales

Assurance maladies, indemnisations chômage, droit de profiter de sa retraite : autant d’avancées obtenues de haute lutte, dont bénéficient une large part de la population. Sous prétexte d’austérité, ou de coût du travail, ces avancées sont remises en cause. Comment les préserver et les élargir aux jeunes générations, aux travailleurs précaires, aux femmes qui subissent toujours une inégalité professionnelle ?

Transformer le travail

Persistances de conditions de travail pénibles pour de nombreux salariés, management par le stress, augmentation des travailleurs pauvres, individualisation... Ces réalités confortent l’idée que le travail n’a plus de portée émancipatrice. Comment recréer des collectifs au sein des entreprises, redonner plus de pouvoir à celles et ceux qui produisent la richesse, ouvrir des perspectives de transformations sociales et écologiques ? Un dossier pour remettre le travail au centre de la réflexion.

Les dérives du système agroalimentaire

Incapable de nourrir tout le monde - 7 à 8 millions de personnes dépendent de l’aide alimentaire en France en 2021 – l’agro-industrie essore la terre et les paysans. Si, parmi les agriculteurs, on peine souvent à boucler les fins de mois, d’autres tirent leur épingle du jeu. C’est le cas d’entreprises privées, comme Lactalis, ou des coopératives agricoles. Créées par les paysans pour s’entraider, ces coopératives jouent aujourd’hui sans eux, voire contre eux.

Face à la crise du logement

Disposer d’un domicile est un droit fondamental. Pourtant, le nombre de mal-logés est en constante augmentation en France. Le coût de l’immobilier et la facture énergétique accaparent aussi une part importante des revenus de la population, au risque de l’appauvrir. Les propositions défendues par le milieu associatif pour remédier à ces inégalités sont nombreuses mais peu relayées. Ce dossier aborde également la participation des habitants à l’aménagement de leur environnement, urbain ou rural.

Commerce mondial : les multinationales contre la démocratie ?

Accords commerciaux, traités de libre-échange, tribunaux d’arbitrage… Tout cela semble très abscons et complexe. Pourtant, en organisant le commerce mondial, ces traités pèsent sur nos vies quotidiennes : sur nos systèmes de protections sociales, sur l’environnement, sur ce qui relève des biens communs. Les grands groupes privés, grâce à leur puissance de lobbying, influencent ces réglementations aux dépens de l’intérêt général. Ne laissons pas ces sujets aux seuls « experts » !

Le risque nucléaire

Si les centrales nucléaires contribuent bien moins au réchauffement climatique que celles fonctionnant aux énergies fossiles, elles posent cependant d’épineux problèmes. De conditions de travail, avec l’exposition régulière des salariés du secteur à la radioactivité ; de sûreté : les conséquences d’un accident nucléaire sont dramatiques. De gestion des déchets : où et comment les stocker pour des milliers d’années ? Ce dossier vise à alimenter l’indispensable débat public.

Le mouvement des gilets jaunes et ses suites

Le mouvement des gilets jaunes a surgi le 17 novembre 2018. Durement réprimé, il a marqué un renouvellement des formes de contestation sociale et collective. Ses revendications sont très variées mais centrées sur une demande de justice sociale et fiscale, une répartition des richesses plus équitables, une amélioration des services publics et du fonctionnement de la démocratie. Des questions toujours d’actualité.

Menaces sur la santé publique

Côté face : usage intensif de la chimie dans l’agro-alimentaire ou l’industrie, essor des nanotechnologies... Autant d’« innovations » censés améliorer la productivité et apporter confort et progrès. Côté pile : pollutions, augmentation des cancers, maladies professionnelles, scandales sanitaires à répétition, dans un contexte où les expertises indépendantes sont rares, où les conflits d’intérêts entachent les institutions. Un dossier pour mieux protéger notre environnement et notre santé.

Quelle transition énergétique ?

Le réchauffement climatique oblige à repenser les modes de production et de consommation d’énergie, donc le fonctionnement de nos sociétés. Transports, habitat, activités économiques : tous les secteurs sont concernés. Quels seront les énergies de demain et leurs conséquences ? Comment allier sobriété et confort de vie ? Comment avancer plus vite dans cette transition sans générer davantage d’inégalités et d’injustices ?

Face à la haine et au terrorisme

Le terrorisme revêt plusieurs visages : la terreur djihadiste au Moyen-Orient ou en Afrique, qui frappe épisodiquement l’Europe et la France ; l’idéologie haineuse de l’extrême droite, dont certains individus et groupes n’hésitent pas à passer à l’acte ; Certains Etats et dictateurs prêts à massacrer leurs populations pour s’accrocher au pouvoir. Comment faire face à ces menaces, sans tomber dans le piège du « tout-sécuritaire » qui hypothèque nos libertés. Un dossier pour y réfléchir.

Paradis fiscaux, grandes fortunes et oligarchies financières

La crise financière de 2008 avait mis en lumière l’absurdité d’un système devenu hautement spéculatif, déconnecté de l’économie réelle, mais renfloué grâce à l’intervention des Etats et à l’argent public. De graves problèmes demeurent : injustices fiscales, accaparement des richesses par une poignée de grandes fortunes, impunité des paradis fiscaux, investissements dans des activités dévastatrices pour la planète… Comment remettre la finance au service de l’intérêt général ?